2017-09-29 00:00:00

Patrimoine

Conservation du patrimoine

Monuments patrimoniaux

Etude de la restauration de l'église St Pierre

Coût de la restauration de l'église St Pierre


Voies de communication

Allée Paul CLAVEL

Avenue Sidoine CLEMENT

Avenue Jean MILLET


Patrimoine festif

Fête votive de la St Pierre

Fête de la St Jean d'été

Carnaval et Caramentran

Festival folklorique et culturel de l'ail


Patrimoine construit

Histoire du Château de Crochant

Inscrit à l’inventaire des monuments historiques par arrêté du 4 juillet 2003.

Jusqu’à la révolution française de 1789, Crochant est un fief dépendant de la Principauté d’Orange. En 1721, lors d’une affaire, Jacques ROUX qui doit décliner son identité dit : "fermier au chasteau de Crochant au terroir d’Orange".

Ce fief est ancien et au XII siècle il est l’un des plus puissants de cette Principauté. Mais la malédiction fit que, faute d’héritier mâle, Crochant passe de Maison en Maison et aucune grande famille n’a pu réellement être "marqueur" de cette seigneurie.
Les seigneurs-abbés de Crochant possédaient à Avignon, proche du palais des papes, un hôtel particulier, aujourd’hui "Maison Jean Vilar". 
www.maisonjeanvilar.org

En 1743, l’ancien château médiéval situé au sud-ouest du parc actuel, est délaissé au profit d’un nouvel édifice, œuvre de l’Avignonnais Franque. 
Cette construction de grande ampleur occupera quantité de main d’œuvre et le chantier durera plus de deux ans (1741 à 1743). 

Au début du XIX siècle, les deux quartiers de St Paul de Crochant, où se trouve le château éponyme, et le clos des Aigras provenant du fonds de la commune d’Orange sont rattachés au territoire de Piolenc.

Une nouvelle fois, en octobre 1806, le château est vendu. 
Il est acheté par le marquis Alexandre de Piolenc qui s’y installera avec sa famille. Ses descendants, notamment la branche comtale, conserveront et résideront dans ce château pendant presque deux siècles. 
L’occupation de Crochant par la famille de Piolenc sera à l’origine de multiples embellissements : Le château sera modifiée et agrandie ; La création en 1873 d’un parc paysager de presque dix hectares lui servira d’écrin. Cette période fastueuse peut-être intitulée "Les belles heures de Crochant".

Le Conseil général de Vaucluse dans le cadre d’un vaste projet d’aire autoroutière va se porter acquéreur et fera exproprier le château et son parc. Ce dessein rapidement abandonné, Crochant est revendu en 1994 au cirque Alexis Gruss.

Piolenc village et Piolenc famille :
Si la famille de Piolenc sous l’Ancien Régime possédait plusieurs seigneuries, celle de Piolenc ne faisait pas partie de leur Domaine. De plus, il est attesté que la baronnie de Piolenc était une seigneurie ecclésiastique de l’ordre clunisien. 
Certes, cette homonymie questionne. A ce jour aucune hypothèse réaliste n’a pu être confirmée et pourtant on reste dubitatif et interrogateur.

Le Parc Alexis Gruss

De mai à août, le Cirque National Alexis Gruss installe son chapiteau, ses écuries et ses ateliers dans son parc de 12 hectares à Piolenc, au Domaine de Crochant. 

C’est ici que sont imaginés, créés, répétés et mis en scène tous les nouveaux spectacles du Cirque National Alexis Gruss.
http://www.alexis-gruss.com/

Oratoire 

Notre Dame de Bon Rencontre

Monument expiatoire et mémoriel

Monument aux Italiens fusillés
Article de Fernand ROUVEYROL sur les Italiens fusillés

Patrimoine naturel et aménagé

Aquatique : le plan d'eau Li Piboulo

Ouverture de la plagette en juillet et en aout avec baignade surveillée tous les jours (sauf le lundi) de 13 à 18 heures.
Possibilité de petite restauration avec food truck.Le plan d'eau de Piolenc "Li Piboulo" est un vaste étang de 75 hectares qui a été créé grâce à l'opiniâtreté du Maire de Piolenc, Louis DRIEY qui a négocié avec la SNCF la création de ce plan d'eau, né des travaux de la ligne TGV Sud-Est.
Le lieu est agréable et permet d'organiser, avec l'autorisation du Maire, des festivités. La pêche y est réglementée et la baignade surveillée est possible uniquement en juillet et aout.


Forestier : forêt dou Paty

Elle fait partie du massif d’Uchaux sa géologie en fait son originalité, lieu du département où affleurent des calcaires gréseux et des sables siliceux datant du Crétacé supérieur, laissant place à une végétation particulière qualifiée de « silicicole ». Les boisements sont composés de pinèdes à pin d’Alep, pin sylvestre, pin maritime, de chênaies à chêne vert, chêne pubescent, viorne-tin, amélanchier, filaire, genévriers etc., et de formations dégradées : garrigue et maquis. Les plantes que l’on peut y rencontrer sont : l’arbousier, les bruyères arborescente ou à balai, la callune, les cistes à feuilles de sauge ou de Montpellier.

Une aire de pique nique vous permettra d’y passer une excellente journée de découverte tant de la flore que de la faune.